Bilbo le Hobbit

logo_12369.jpg

Résumé : 

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible et sans histoire. Son quotidien est bouleversé un beau jour, lorsque Grandalf le magicien et treize nains barbus l’entraînent dans un voyage périlleux.C’est le début d’une grande aventure, d’une fantastique quête au trésor semée d’embûches et d’épreuves, qui mènera Bilbo jusqu’à la Montagne Solitaire gardée par le dragon Smaug …

L’avis : 

J’ai trouvé ce petit livre perdu chez ma grand-mère il y a deux trois mois et je me suis dit que vu que j’avais le Seigneur des Anneaux bah j’allais le lire pour enchaîner l’énorme pavé rouge après. J’avais vu les trois films avant et je n’ai pas eu l’impression de lire la même histoire… L’écriture est enfantine (à lire à partir de 9 ans) du coup les films sont plus sombres que le livre ! En même temps sur 400 pages ils ont réussi à nous pondre une trilogie donc forcément ça allait être plus léger (c’est pas censé être le contraire ?). Le récit est simple il n’y a pas beaucoup de belles tournures et de rallongement ce qui donne une lecture très fluide. Même les discours des nains ne sont écrits que par bribes pour en venir à l’essentiel et non pas passer par les formules de politesses englobant le tout de nos amis petits.

Sur les différences films-livres, la personnalité des nains (et surtout de Thorïn) est exagérée dans les films : les nains sont peureux dans le livre ! Et le pauvre Bilbo… est sujet à toutes expériences. A chaque fois qu’une chose inconnue se présente, le Hobbit fonce en premier dans le tas. Thorïn n’est pas aussi noir que les films le montrent, les personnalités des nains sont très peu développées (à part Bombur qui dort tout le temps, je l’aime bien lui) et les 13 nains forment un groupe n’ayant qu’une seule émotion à la fois la plupart du temps. Les elfes ne sont pas si méchants, d’ailleurs ils n’aident en rien les nains (Tauriel, que fais-tu ici ?). Mais Gandalf, notre bon Gandalf est toujours là quand il le faut et lui son rôle est bien tenu ! Puis surtout… Smaug… Le dragon n’est pas si dangereux même s’il inspire la crainte, il suffit de voir les dessins du livre… Presque dommage !

Néanmoins pour s’initier dans la série de Tolkien je trouve que c’est un bon moyen, il ne faut pas juste dénigrer l’aspect enfantin de l’écriture, si j’avais su je l’aurais lu plus tôt !

La petite citation : 

– Où étiez-vous donc allé, si je puis me permettre de vous le demander ? dit Thorïn à Gandalf, tandis qu’ils poursuivaient leur chemin.

– Jeter un regard en avant, répondit-il.

– Et qu’est-ce qui vous a ramené juste à temps ?

– Un regard en arrière, dit-il.

Quelques infos? 

  • JRR Tolkien
  • Le livre de poche
  • 400 pages
  • 1937 (et oui c’est pas tout jeune) (et publié AVANT le Seigneur des Anneaux)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s