Les guerres du monde Emergé T1 : La secte des assassins

couv42808073.jpg

Résumé :

Quarante ans ont passé depuis la défaite du Tyran. Pourtant, ses adorateurs n’ont pas disparu : la Guilde – la secte des Assassins – continue d’agir en son nom…
À 17 ans à peine, Doubhée est une voleuse redoutable de la Terre du Soleil. Hantée par son passé de tueuse, elle a toujours fui la secte. Mais les Assassins ont déjà décidé de son sort… et lui lancent une malédiction. Pour sauver sa vie, Doubhée doit retrouver celui qui l’a piégée. Même si pour cela elle doit rejoindre la Guilde…

L’avis : 

A l’origine de cette trilogie, il y a sa grande sœur : les Chroniques du Monde Emergé que j’ai lu avant et qui m’ont porté vers cette suite, les Guerres. Malgré de vagues souvenirs des trois premiers livres je sais que je les aie suffisamment appréciés pour en acheter trois autres sur le même univers magique et fantastique, un monde merveilleusement bien écrit, construit et vivant. Hormis Eragon je n’avais pas vu de si beau monde fantastique #lajoie.

Dans cette trilogie le personnage principal est Doubhée, une Enfant de la Mort. Elle fait partie de ceux qui ont tué enfants ou qui ont causé la mort de la mère en couche. La Guilde, une secte, la recherche pour lui apprendre les enseignements de son dieu sanguinaire : Thenaar parce que si elle est fuie de la population, certains recrutent des gens comme elle…

Doubhée est un personnage fort, elle est complexe de par les épreuves qu’elle a traversé, le rejet, la solitude, sa propre incompréhension. Cette jeune femme au passé peu respectable et à l’avenir incertain va se retrouver mêlée au cœur des intrigues du Monde Emergé, 40 ans après les Chroniques du Monde Emergé et face à un danger imminent. Elle qui a tout fait pour survivre, surtout grâce à des actes actes peu approuvés, se retrouve à aider les gens qui la traque. Elle sera accompagné de gens qu’elle fuit aussi, si elle ne rejoint pas la Guilde ce n’est pas pour aimer le Conseil pour autant. Elle me fascine.

L’écriture est si fluide et touchante qu’on a aucun mal à ressentir toutes ses émotions, comme celle des autres personnages. Un bonheur à lire et à ressentir. Ce sont des lectures qu’on ne voudrait jamais terminer… Et qui nous tiennent en haleine toute la nuit!

La petite citation : 

– Ne me laisse pas, Maître, ne me laisse pas! implore-t-elle. J’apprendrai à tuer sans peur, je deviendrai impitoyable, je ferai tout ce que tu voudras
– Mais je ne le veux pas! lâche le maitre d’une voix désespérée.
Il se détache d’elle, lui prend le visage entre les mains, la fixe dans les yeux.
– Je ne veux pas que tu tues encore. Je ne veux pas que tu sois comme moi.

Quelques infos? 

  • Licia Troisi
  • Pocket Jeunesse
  • 2010
  • 1er tome d’une trilogie
  • 556 pages
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s