Hearts and Thrones T1 : Le jeu de l’assassin

couv25503721.jpg

Résumé : 

Vitala Salonius est un assassin surentraîné et une femme aussi attirante que dangereuse oeuvrant pour la libération de son peuple. Sa mission : séduire l’empereur avant de lui porter le coup fatal.
Dirigeant d’un pays au bord du chaos, Lucien Florian Nigellus ne baisse jamais sa garde. Sa vie étant menacée à chaque instant, il ne peut se le permettre, même devant cette éblouissante courtisane de passage au palais. Pourtant, Vitala pourrait bien le distraire un instant de ses préoccupations – et combler d’autres besoins…
Un assassin n’a pas le droit de succomber à sa proie, Vitala le sait depuis l’enfance.
Or Lucien ne ressemble pas au tyran sanguinaire qu’elle s’est imaginé. Prise entre ses convictions et un sentiment plus trouble, Vitala hésite. À qui ira sa loyauté ?

L’avis : 

En décembre j’ai eu la merveilleuse chance de travailler la première semaine des vacances en librairie. C’était SUPER mais qu’y a t-il d’étonnant là dedans ? Bah rien vu mon amour pour ce métier.

Tout ça pour dire que dans ce petit cocon douillet j’ai l’immense plaisir de pouvoir emprunter des livres. Donc en me baladant dans les rayons j’ai trouvé CE livre. Il était un peu caché et ce depuis un an… Je me suis penchée un peu dessus et je l’ai trouvé très bien au résumé, un peu cliché mais c’est ce que je cherchais sur le moment, des histoires d’amours, de magie si possible et en prime j’ai eu le droit à un petite dose d’érotisme.

L’histoire commence avec un culte de la haine contre la royauté, deux peuples obligés de vivre ensemble sous la coupe d’un roi, tout jeune qui vient d’arriver au pouvoir. Notre héroïne est entrainé depuis son enfance à tuer. Son statut d’hybride (son père biologique n’est pas du même peuple que sa mère) l’a fait rejeté de tous surtout du père qui l’élève. Loin de la leçon que nous donne 1984, on peut quand même comprendre que le racisme c’est mal (eh oui) et qu’on peut arriver à bien des horreurs pour renverser la balance. Mais est-ce que faire le mal pour se venger c’est la bonne solution ?

Cette histoire est loin de m’avoir déplue, il n’y a pas de moments creux et on aurait pu en rajouter au moins une petite centaine de pages en plus. On a donc une histoire assez brève mais qui regorge de rebondissements et pas de mauvais ou très peu. Ce qui est aussi agréable.

J’ai eu le droit à tout ce que j’aimais bien : de la magie, de l’amour, pas trop de passages à vide et encore moins de passages où tout se passe mal. En lisant le résumé on peut très bien deviner la suite mais on ne sait pas comment, et le comment, ici, est passionnant ! Ce n’est certes pas un coup de coeur mais c’est une lecture plaisante!

La petite citation : 

Elle leva les yeux vers une table à l’autre bout de la pièce, où un homme était assis devant un jeu de caturanga. L’empereur Lucien.
Elle avait passé tant d’années à l’étudier et à comploter contre lui qu’elle ressentit en sa présence une sorte d’intimité perverse et malvenue.

Quelques infos ? 

  • Amy Raby
  • Milady
  • 479 pages
  • 8,20 euros
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s