Inferno

inferno

« Les endroits les plus sombres de l’enfer sont réservés aux indécis qui restent neutre en temps de crise morale »

Le résumé :

Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard, se réveille en pleine nuit à l’hôpital. Désorienté, blessé à la tête, il n’a aucun souvenir des dernières trente-six heures. Pourquoi se retrouve-t-il à Florence ? D’où vient cet objet macabre que les médecins ont découvert dans ses affaires ? Quand son monde vire brutalement au cauchemar, Langdon va s’enfuir avec une jeune femme, Sienna Brooks. Rapidement, Langdon comprend qu’il est en possession d’un message codé créé par un éminent scientifique – un génie qui a voué sa vie à éviter la fin du monde, une obsession qui n’a d’égale que sa passion pour l’une des œuvres de Dante Alighieri : le grand poème épique Inferno.
Pris dans une course contre la montre, Langdon et Sienna remontent le temps à travers un dédale de lieux mythiques, explorant passages dérobés et secrets anciens, pour retrouver l’ultime création du scientifique – véritable bombe à retardement – dont personne ne sait si elle va améliorer la vie sur terre ou la détruire.

L’avis :

Ce cher Dan Brown… Difficile de ne pas l’aimer ! Après avoir vu en plusieurs fois (vraiment plusieurs) Da Vinci Code puis Anges et Démons au cinéma, je me suis lancée dans la lecture de ses oeuvres. Si Deception Point m’a bel et bien déçu (trop attachée à Langdon peut-être?), le Symbole Perdu a été une véritable révélation. C’est juste incroyable l’ouverture que nous propose l’auteur et par un moyen très simple : un universitaire féru de symbole. C’est réellement plaisant de s’ouvrir à un monde qui finalement n’est pas si mystérieux et qu’en plus est magnifique. Les oeuvres d’arts décrites sont fabuleuses qu’on les connaissent ou pas. Que du bonheur!

Après une petite ode à mon amour de Dan Brown, parlons d’Inferno. C’est ce livre que j’ai eu envie d’avoir dès sa sortie, après vu les adaptations cinématographiques et le dernier paru tout en l’adorant, c’était évident que j’allais suivre l’auteur et ses publications de près. SAUF QUE. Sauf que tout c’est pas passé comme prévu ! A la lecture des premières pages (en 2013 donc), je me trouve happer dans un monde angoissant et pour cause : le professeur Langdon se réveille dans un hôpital après s’être fait tiré dessus et la police le recherche. Etant amnésique, il ne se rappelle pas ce qu’il a fait pour être pourchassé et panique. Bah moi aussi j’ai paniqué parce que j’aime pas du tout les histoires qui commencent mal. Donc j’ai boudé le livre tout simplement !

Ensuite, vient la nouvelle qu’une nouvelle adaptation va paraître… Et que c’est Inferno. Décéptioooooon. Mais bon, c’était Dan Brown alors j’ai cédé en me disant deux choses :

  1. Il faut que je lise le livre avant qu’il sorte au cinéma.
  2. Il faut que je vois le film au cinéma.

Et finalement, ça s’est passé comme ça :

  1. Je suis allée voir le film au cinéma.
  2. J’ai lu le livre 3 mois après.

Sacrée volonté hein ?
3157601486_1_14_VZKvlB9F.gif

Bon du coup, voilà le bilan bien après la sortie du film !

J’ai été un peu paresseuse sur le début de la lecture parce que je me suis un peu reposée sur le film…  D’un autre côté, dans un livre ou dans un film, le début reste le même alors je me suis laissée porter.  Je profiterais certainement plus de ma lecture la prochaine fois ! Et pourtant le mot que je choisirais pour décrire cette oeuvre c’est surprenant.

L’avantage c’est qu’avec des schémas plus ou moins répétitifs lors d’une série d’un auteur (enfin bon, un cuisinier utilise les mêmes recettes, non ?) on est pas vraiment perdu à sa lecture et même, on arrive toujours à être surpris. Pourtant on le sait avec Dan Brown, ça se passe pas du TOUT comme prévu, au contraire ! Mais j’arrive toujours à être scotchée par ses révélations. Comment un mec peut savoir autant de trucs et pondre un roman à suspens comme ça ? Puis en plus, le comble : la fin du film et du livre, bah pour une fois c’est pas la même. Toute la splendeur de l’oeuvre réside dans le fait que le raisonnement va plus loin et est encore plus improbable qu’attendu.

Mon amour pour Dan Brown n’a pas été déçu même si j’étais sceptique au début. Je sens que c’est bel et bien un livre que je pourrais relire toujours avec du plaisir ! Ca m’a donné bien envie de m’intéresser à Dante, je pense que je vais lire une partie de la Divine Comédie parce que ça a l’air quand même fichtrement intéressant.

En plus super nouvelle : Origin sort en septembre 2017 en anglais 4 ans après Inferno, la couverture n’est pas encore dévoilée !

origin-place-holder

La petite citation :

– Le Vatican me déteste.
Langdon haussa les sourcils.
– Vous aussi ? Je pensais être le seul.

Petit bémol pour une phrase quand même :

« Il faudrait que j’arrête de m’obstiner avec mes livres en papier, se dit-il. Les e-books ont leur intérêt. »

Et l’amour du toucher on en fait quoi hein ?!

Quelques infos ? 

  • Dan Brown
  • JC Lattès
  • 22,90 euros / 8,30 euros (chez le Livre de Poche)
  • 567 pages
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s