Marigny

Résumé : entre le monde et moi, il y a comme un grincement de porte, un méchant goût de camphre à vous faire dresser les cheveux sur la langue. entre le monde et moi, les fenêtres sont borgnes et les murs n’ont d’oreilles que dans les gencives des angles. entre le monde et moi palpite…