La femme du monstre

Résumé : 

Quand elle a épousé le monstre, elle n’avait que vingt-deux ans. Elle admirait sa force, son charme, n’en revenait pas qu’il ait pu la choisir, elle qui n’était pas belle, que personne n’avait jamais remarquée.
Quand la police est venue arrêter le monstre, le pays tout entier s’est soudain intéressé à elle, une femme de trente-huit ans, ordinaire.
Mais, entre les deux, il y a seize années de vie de couple, seize années durant lesquelles elle a été une mère dévouée, une épouse loyale, une bonne voisine, une femme sans histoire qui ne pouvait pas se douter.
À moins que…

L’avis : 

Après avoir rencontré Claire Favan l’année dernière et lu Serre-moi fort, j’ai eu envie de lire plus de thrillers, genre que je ne visite que très peu. Tant mieux, parce qu’en début d’année j’ai pu voir Jacques Expert, auteur que je ne connaissais pas, au salon de Lire en Poche où j’étais stagiaire alors qu’il était sur mon stand.

Quand j’ai choisi ce titre, l’auteur m’a dit qu’il était très dur et qu’il fallait s’accrocher. Je m’attendais à quelque chose d’assez dur à lire et au final… Pas tant que ça. Du moins, pas autant que Serre-moi fort qui comporte une scène très dure. Ici, ce sont des actes horribles qui sont évoqués, cependant, il n’y a pas de détails donnés ce qui rend le livre moins lourd que celui de Claire Favan. J’ai donc été un peu déçue, je me dit de petite nature et je m’attendais à trop.

Le livre en lui-même est très intéressant : nous avons le point de vue d’une femme, d’une épouse, d’une mère durant le procès de son ex-mari, accusé d’avoir violée et assassinée violemment une jeune fille de 16 ans.

Au cours de l’histoire, nous suivons donc cette femme. Mais on ne sait pas comment la décrire. Même à la fin du livre. Est-elle soumise ou dénuée d’humanité ? On voit bien qu’elle se rend compte des défauts de son mari pourtant il lui arrive de faire comme si elle ne se doutait de rien. On oscille entre la naïveté et la manipulation, on ne sait pas où elle se situe réellement.

« Le monstre » maintenant. Il est violent, impétueux, dominateur. Sa sexualité est violente comme son rapport avec autrui, que ça soit sa famille ou son entourage au travail, ou encore les voisins.

Cette famille va déménager plusieurs fois à cause des frasques du mari, de ses tromperies, de ses découchages, de ses problèmes au travail. Qui ne semblent être que des mensonges que le mari raconte.

Ce n’a pas été un coup de coeur pour moi. Je m’attendais à plus aussi dans l’histoire, où tout est prévisible, parfois brouillon. La seule révélation intéressante est à la fin mais là encore, on s’y attends. C’est un bon moyen de s’adapter aux thrillers quand on veut s’y mettre.

Avec du recul, je suis un peu comme Dean là-dessous. J’ai pas réussi à écrire tout de suite dessus parce que je ne savais pas quoi dire. C’est juste que j’ai été déçue et que je n’avais pas grand chose à dire. Je verrais quand même pour lire d’autres livres de cet auteur si ils ont l’air plus « thriller ».

giphy (1).gif

La petite citation : 

Il est vrai que, dans la vie, on finit par s’habituer au pire, comme on s’habitue à un canapé moche dans un salon. Ce n’est que lorsqu’on le change qu’on réalise qu’on a vécu des années avec une horreur!

Pourquoi tant d’acharnement contre moi, alors qu’ils doivent tous savoir que je n’ai rien à me reprocher ? Faut-il m’en vouloir parce que j’ai été l’épouse de celui qu’on traite encore de « monstre », ce matin, dans le journal Ouest-France?

Quelques infos : 

  • Jacques Expert
  • Le livre de Poche
  • 219 pages
  • 7,10 euros

 

Publicités

Serre moi fort

Résumé :

 » Serre-moi fort.  » Cela pourrait être un appel au secours désespéré.
Du jeune Nick, d’abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa soeur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l’incertitude et l’absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l’Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité. Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l’enquête sur la découverte d’un effroyable charnier dans l’Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psychologique d’une rare violence…

Lire la suite

Inferno

inferno

« Les endroits les plus sombres de l’enfer sont réservés aux indécis qui restent neutre en temps de crise morale »

Le résumé :

Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard, se réveille en pleine nuit à l’hôpital. Désorienté, blessé à la tête, il n’a aucun souvenir des dernières trente-six heures. Pourquoi se retrouve-t-il à Florence ? D’où vient cet objet macabre que les médecins ont découvert dans ses affaires ? Quand son monde vire brutalement au cauchemar, Langdon va s’enfuir avec une jeune femme, Sienna Brooks. Rapidement, Langdon comprend qu’il est en possession d’un message codé créé par un éminent scientifique – un génie qui a voué sa vie à éviter la fin du monde, une obsession qui n’a d’égale que sa passion pour l’une des œuvres de Dante Alighieri : le grand poème épique Inferno.
Pris dans une course contre la montre, Langdon et Sienna remontent le temps à travers un dédale de lieux mythiques, explorant passages dérobés et secrets anciens, pour retrouver l’ultime création du scientifique – véritable bombe à retardement – dont personne ne sait si elle va améliorer la vie sur terre ou la détruire.

Lire la suite